L'avis des CBRistes

Rédigé par kriko - -

Un article collectif des possesseurs de CBR 1000 F

Cet article est une compilation des différents avis glanés sur le Forum et sur d'autres sites à propos de cette moto. Il constitue en quelque sorte un essai collectif de la Honda CBR 1000 F.

Moteur

Moteur coupleux et puissant. Le couple se fait sentir dès 2500 tours. Il sait aussi faire preuve d'une grande souplesse et est capable de reprendre en sixième sur un filet de gaz, même en duo.

On peut lui reprocher une certaine linéarité comme à tout moteur Honda. Toutefois, cette linéarité reste un atout dans des conditions difficiles.

Le seul défaut notable : il n'y a plus grand chose après 8000 tours dans la version bridée. Mais à ce régime et en seconde vous n'avez déjà plus de permis...

Bref, s'agissant d'une moto mi-sportive mi-routière, le moteur est conforme à ce que l'on peut attendre de ce type de moto : plutôt décoiffant si l'on tourne la poignée, docile, coupleux et facile en utilisation plus tranquille.

Partie-cycle

C'est une GT-sportive : le confort est privilégié. C'est un rail à haute vitesse en ligne droite mais elle manque un peu de rigidité dans les grandes courbes rapides.

Ce manque (relatif) de rigidité peut être compensé en réglant les suspensions un poil plus dures à l'arrière. A l'avant, il reste possible d'installer des cales afin de durcir un peu la fourche et de la remplir avec une huile plus épaisse.

Sur les enchainements de petites courbes, la moto est plus difficile à emmener en raison de son poids relativement élevé. On peut compenser ce manque de vivacité en abaissant un peu les tubes de fourches (voir l'article Une CBR plus vive dans la catégorie "Mécanique")

En tout état de cause cette moto préfère être menée de façon enroulée plutôt qu'incisive. Le poids y est pour beaucoup.

A noter sur les modèles SC25 à partir de 93, la présence du Dual CBS (couplage des freins avant et arrière) vraiment très sécurisant : freinage puissant mais progressif. Le Dual CBS fait que la moto ne plonge pas exagérément de l'avant sur les freinages appuyés.

Ergonomie

Excellente. Les commandes sont aux bons endroits, le réservoir tombe bien entre les jambes, pas de gêne. Les reposes-pieds du pilote pourront sembler un peu hauts pour les motards de grande taille.

Le flux d'air du refroidissement est est dirigé sur les jambes : pas trés confortable l'été, mais appréciable l'hiver.

Le carénage intégral protège bien excepté les genoux qui sont très rapidement mouillés.

La position de conduite est idéale, le dos est préservé, la selle est très confortable. Le tout permet d'avaler les kilomètres sans fatigue excessive.

La moto est assez basse ce qui est un atout pour les petits gabarits et compense un peu le poids élevé.

Aspects pratiques

La béquille centrale est la bienvenue. Ainsi que le fait de pouvoir soulever le réservoir (qui reste dans cette position avec un ingénieux système de tringlerie) pour pouvoir accéder au haut moteur (changement des bougies, par exemple).

Au chapitre des inconvénients, il manque une vrai place pour loger un U sous la selle. C'est faisable, mais il faut trouver le bon et un peu batailler pour fermer la selle. Un aménagement plus grand aurait résolu le probléme.

Présence d'une jauge à essence très pratique, par contre, absence de montre.

La double optique ne fonctionne en double qu'en plein phare. Un petit pontage résoud le problème et permet de bénéficier d'un double code.

Accessoires/pièces d'usure

La selle est assez lisse et permet une certaine mobilité du pilote. En contrepartie, les petits gabarits ont tendance à glisser lors des fortes accélérations car la selle est longue. Idem pour le passager. En cas de refection de la selle, opter pour un revètement anti-dérapant ou une selle personnalisée.

La bulle basse d'origine ne protège pas assez : une bulle haute est indispensable : elle ne défigure pas la moto et la protection est optimale.

Long terme

La moto est très solide. Le moteur - bien que capable de prendre 10500 tours - permet de rouler à une vitesse de croisière élevée pendant de long trajet sans donner le moindre signe de fatigue dans le temps.

Nombre de ces motos passent allègrement les 100000 Km sans gros travaux si ce n'est un changement de chaine de distribution vers les 70000 Km.

Sur les modèles SC21, les roulements de roues ne tiennent pas trés longtemps, surtout en cas de lavage haute pression. A proscrire, donc.

Plastiques, peinture et vernis sont de très bonne facture et vieillissent très bien.

Les pots d'origine (peinture noire mate) ont tendance à rouiller un peu vite et devront être remplacés par des inox.

Budget

Compter entre 2500 et 3500 Euros pour une machine d'occasion correcte. Consommation raisonnable (entre 6,5 et 7,5 l. en conduite normale). Consommables adaptables à prix décent. Nombreuses pièces d'occasion disponibles, y compris des moteurs complets.

Divers

  • Une fourche réglable en compression/détente pour un réglage personnalisée aurait été la bienvenue ;
  • Le poids : les modèles SC25 à partir de 93 pèsent 276 Kg en ordre de marche. Il faut donc anticiper courbes et freinages et rester très vigilant lors des manoeuvres à basse vitesse ;
  • L'esthétique : bien que datant de près de 20 ans, la CBR reste dans l'air du temps. Elle est intemporelle. Les gens se retournent toujours pour la regarder : elle fait vraiment "grosse moto".

Conclusion

En conclusion, la Honda CBR 1000 F est une très bonne moto dans le créneau GT-sportive. Initialement qualifiée par Honda de sportive, puis détronée par la CBR 900 RR, Honda décide d'en faire la référence en matière de GT-sportive. Pari tenu car la machine a toutes les qualités nécessaires :

  • Moteur puissant et coupleux mais - Honda oblige - facile à vivre
  • Partie-cycle saine et confortable
  • Ergonomie excellente
  • Freinage sécurisant (Dual CBS)
  • Classe indéniable

Bref, une moto pour ceux qui veulent rouler vite, loin, en sécurité et sans fatigue.

De conception classique à base de technologie éprouvées, elle reste facile à entretenir et relativement économique. L'entretien courant peut être réalisé soit même ce qui est très plaisant pour ceux qui aiment la mécanique.

Au chapitre des inconvénients, on pourra regretter un poids un peu excessif, bien que rassurant à haute vitesse, l'absence de vrai place pour ranger un U, et la linéarité de son moteur.

Enfin, ne vous y trompez pas : cette machine reste une 1000 de plus de 100 chevaux. Bien que l'appellation GT ait une connotation "moto tranquille", son moteur (même linéaire), son poids et son gabarit font qu'elle reste quand même une grosse machine suffisament dangereuse pour vous faire du mal.

En discuter sur le Forum

Classé dans : Conseils - Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.